En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. 

 
CONSEIL & CONTACT : 02.40.27.21.69
0
Favoris
Connectez-vous à votre espace client pour gérer vos favoris
Compte
Se connecter :
Mot de passe oublié ?
Nouveau client :
Créer un compte
0
Panier

LES MALADIES DE CHOUX avec ROLAND MOTTE

Accueil > Que faire dans mon jardin > LES MALADIES DE CHOUX avec ROLAND MOTTE

LES MALADIES DE CHOUX avec ROLAND MOTTE



Produits de la vidéos


Bonjour et bienvenue dans le jardin de Grandiflora ! Petite nouveauté aujourd’hui, nous allons intéragir entre deux jardins, l’un sur la côte ouest au sud de l’estuaire de la Loire, l’autre à l’est, à côté de Vittel.

Roland : Pour info, Vittel est situé dans les Vosges, dans l’Est de la France, à 5 kilomètres de Contrexeville…. Nous avons un peu d’eau ici… Notre jardin fait environ 1000 m2 avec plus de 350 variétés comestibles, une serre et des carrés potager. Nous n’avons jamais utilisé de produit et nous essayons de nouvelles variétés. Nous n’avons pas non plus oublié le coté décoratif avec quelques fleurs comestibles et des arbustes pour apporter un peu de décors. Nous privilégions la biodiversité, les cabanes pour les oiseaux et nous mélangeons les plantes, pas de culture en rang ici !!!

Pascal : Sur la côte ouest, nous venons de vivre une mauvaise semaine, comme si c’était le point final d’une montée en pression depuis mi-juin ! La nature souffre vraiment et étant donné les restrictions en eaux, je me demande s’il est utile de poursuivre l’effort en maintenant un arrosage, aussi faible soit-il.

Roland : Comme le jardin, le potager devra s’adapter avec de l’ombre et un sol toujours couvert. Il faudra aussi planter plus serré !

Pascal : Notre potager est maintenant essentiellement ludique et non nourricier. Toutes les cucurbitacées sont mal en point, voire disparaissent, nous laissant des fruits à la limite de la maturité.

Roland : Lorsqu’il faut très chaud, la peau des cucurbitacées et en particulier des courges devient plus dure. On peut les cuisiner jeunes, avant leur maturité. On peut même prendre les petits fruits encore jeunes pour faire des pickles au vinaigre.

Pascal : Même les nuisibles s’y donnent à cœur joie. La semaine dernière, mes choux étaient en bonne forme, les voilà à présent attaqués, l’un par un ver, les autres par des escargots ou des chenilles, ou peut-être par des otiorhynques.

Roland : Avec la canicule, les choux craignent moins des escargots que des altises. On appelle aussi l’altise la puce des jardins. C’est un tout petit coléoptère noir qui pique les choux et les rend impropre à la consommation. Les choux Kale sont un peu moins atteints. L’an prochain, l’idée est de cultiver des choux d’hiver en les plantant à l’automne. On peut aussi les planter plus tôt au printemps. Cette canicule nous oblige à décaler les cultures.

Jardinez bien !

S33_1.jpg

Une structure de proximité qui cultive une passion ...


Bénéficiez de nombreux avantages en vous inscrivant à notre newsletter :
Codes promo, offres spéciales, ventes privées et bien d'autres surprises vous attendent !