En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. 

 
CONSEIL & CONTACT : 02.40.27.21.69
0
Favoris
Connectez-vous à votre espace client pour gérer vos favoris
Compte
Se connecter :
Mot de passe oublié ?
Nouveau client :
Créer un compte
0
Panier

Le plan "Abeilles"

Accueil > Le plan "Abeilles"

Le Plan "Abeilles"


abeilles.jpg

Très souvent, trop souvent, dès que des mesures sont annoncées concernant les produits phytosanitaires, le regard se tourne vers la grande famille des agriculteurs avec un sentiment accusateur.

Il est vrai que l’agriculture pendant les trente glorieuses s’est laissée guider par la facilité, emmenée par l’industrie de la chimie.

Nous oublions les milliers d’hectares que composent nos jardins. Pendant cette même période, les industriels ont vite trouvé le moyen de créer des petits contenants de 1 à 5 litres pratiques pour l’utilisation domestique. Le roi de l’insecticide, « Decis J », est rapidement devenu l’ami du jardinier.

Aujourd’hui, nous sommes les premiers à regretter de ne pas pouvoir traiter dans nos jardins. À l’échelle du monde nous comprenons qu’il faut agir mais, à notre petit niveau, nous estimons que nous ne faisons pas de mal si nous protégeons nos récoltes !

Il faut être lucide : un amateur aura tendance à surdoser un traitement pour être sûr qu’il sera efficace. Un agriculteur minimisera car il faut économiser.

Le point de vigilance le plus important est malgré tout l’orientation de nos modes de vie. Beaucoup se préoccupent de vivre dans un environnement naturel sans entretien… jolie contradiction !

Pour se faire, les terrasses sont de plus en plus grandes, sans mentionner les piscines qui occupe parfois ¼ de l’espace de vie. Les devants des maisons sont enrobés, bétonnés, gravillonnés. Les plantes sont persistantes et donc figées, les massifs sont bâchés… Bref les sols perdent leur vitalité et leur importance dans le biotope du jardin : il n’y a plus de sol donc plus de vers pour les oiseaux. Ces derniers quittent les jardins ou pire, les communautés diminuent n’ayant plus suffisamment de nourritures. Ils laissent la part belle à tous les insectes libres de s’installer dans nos fruitiers. Les fruits sont véreux et nous voulons traiter !

La boucle est bouclée mais pas dans le sens vertueux.

Dans l’Arrêté qui prend effet ce mois de janvier, les agriculteurs auront une contrainte qui ne les satisfont pas du tout : ils devront traiter deux heures avant le coucher du soleil et trois heures après. Soit de 20h à 1h du matin de mai à juillet !

Et vous, irez-vous traiter vos fruitiers à la tombée de la nuit… Une fois de plus les règles sont pour les autres.

Heureusement, il n’y a plus de produits nuisibles aux pollinisateurs disponible pour les particuliers !

Nous devons utilisez des solutions naturelles. Le meilleur insecticide dans votre jardin étant les oiseaux, préservez tout ce que vous pouvez pour les retenir, à commencer par les pelouses et le paillage dans les massifs.

Revenir aux articles

Crédit photos : © Renaud Productions


Une structure de proximité qui cultive une passion ...


Bénéficiez de nombreux avantages en vous inscrivant à notre newsletter :
Codes promo, offres spéciales, ventes privées et bien d'autres surprises vous attendent !