En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. 

 
CONSEIL & CONTACT : 02.40.27.21.69
0
Favoris
Connectez-vous à votre espace client pour gérer vos favoris
Compte
Se connecter :
Mot de passe oublié ?
Nouveau client :
Créer un compte
0
Panier

la plantation du pommier

Accueil > la plantation du pommier

La plantation du pommier


DJI_0323.jpg
IMG_7068.jpg

Les mois de novembre et décembre sont propice à la plantation de fruitiers. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à la plantation des pommiers.  Que ce soit en jus, en tarte, en cidre ou en compote… tout le monde a déjà mangé au moins une pomme dans sa vie.

Planter son pommier c’est un investissement fruit à vie ! Imaginez-vous la possibilité de pouvoir cueillir une pomme quand vous voulez en fonction de vos envies, c’est possible, il suffit juste de suivre ces quelques conseils de plantation. Grâce à eux vous allez devenir un pro du pommier !

 Que vous choisissiez de planter un pommier en racines nues ou en motte les étapes diffèrent un peu mais reste très similaires.


Les Racines nues


Il faut commencer par tailler les rameaux et les racines abimées ou cassées. Vous pouvez aussi diminuer d’environ un tiers les branches les plus longues au-dessus de la ramification.

Une fois que vous aurez réalisé cette étape vous pouvez tremper les racines de votre arbre dans un mélange terre de votre jardin et eau afin de faciliter la reprise de votre pommier.

Faites un trou 3 fois supérieur au volume des racines. Ensuite vous pourrez mélanger la terre à du terreau de plantation, environ 2/3 de terre de votre jardin et 1/3 de terreau de plantation.

Placez l’arbre dans le trou que vous aurez creusé au préalable, puis remplissez avec votre mélange terreau/terre. Attention à ne pas enterrer le collet de l’arbre pour ne pas l’étouffer.

Une fois que vous avez rempli votre trou, il vous faudra alors tasser la terre avec vos mains afin de solidifier le tout. Ensuite arrosez abondamment votre fruitier.

Il ne reste alors plus qu’une seule étape, placez un tuteur que vous enfoncerez à côté de votre arbre et reliez-le à votre pommier avec des colliers de tuteurage. Deux colliers sont suffisants.

IMG_7074.jpg
IMG_7142.jpg

Les Mottes


Commencez par creuser un trou trois fois supérieur à la motte de votre arbre. Si vous constatez que les racines sont emmêlées ou en chignonage, il est important de tremper la motte dans un seau pendant 5 à 10 minutes en fonction de son niveau d’humidité. Le fait de tremper la motte permettra de réhydrater votre plante, mais aussi de favoriser la reprise.

Comme pour les racines nues, constituez un mélange à deux tiers terre de votre jardin et un tiers terreau de plantation. Commencez par remplir aux deux tiers votre trou avec votre mélange terreau/terre.

Ensuite vous viendrez poser la motte dans votre trou en faisant attention à ce que celle-ci soit à fleur de terre. Cela vous évitera d’enterrer le collet qui reste un élément essentiel au bon développement de votre fruitier.

Une fois que vous aurez placé votre motte vous remplirez votre trou avec votre mélange. Petite astuce : il faut maintenir votre plante par le tronc pendant cette étape afin que votre pommier reste bien droit.

Une fois que vous avez rempli votre trou, il ne vous reste plus que deux étapes, la première étant relativement facile : il vous suffit d’arroser le pied de votre arbre.

Pour la deuxième étape il faut pratiquer un haubanage. Cette action permet de maintenir l’arbre en place le temps que les racines se soient bien développées dans la terre. Si vous ne pratiquez pas cette étape, votre arbre ne s’enracinera pas correctement, risque de végéter et de ne pas se développer.  

Revenons à l’haubanage, cette action consiste à mettre trois tuteurs d’au moins 5 centimètres de diamètre autour de l’arbre, attention à ne pas planter ces tuteurs dans la motte ou se développe les racines. N’hésitez pas à utiliser une masse pour bien les enfoncer. Une fois que vos trois tuteurs sont bien enfoncés et ne bougent plus vous pouvez attacher l’arbre à ces derniers. Utilisez une bande à clouer que vous viendrez reliez à l’arbre. Vous pouvez n’utiliser que deux tuteurs, mais vous devez faire attention à ce que votre haubanage soit face au vent dominant afin d’éviter que votre arbre vienne se cogner contre la structure.

Cette pratique est fortement recommandée pour les arbres persistants et le Bord de Mer.

Ça y est, vous avez planté votre pommier.

Vous pouvez le pailler afin de conserver l’humidité, limiter les mauvaises herbes, mais aussi pour le protéger du froid.

Pensez à bien arroser la première année afin d’accélérer sa croissance.

Il ne vous reste plus qu’à attendre que ça pousse et de profiter et/ou de faire profiter de vos pommes. Bonne plantation et bonne récolte à vous.

Revenir aux articles

Crédit photos : © Renaud Productions

IMG_7182.jpg

Une structure de proximité qui cultive une passion ...


Bénéficiez de nombreux avantages en vous inscrivant à notre newsletter :
Codes promo, offres spéciales, ventes privées et bien d'autres surprises vous attendent !